mardi 9 décembre 2014



Paris en toutes lettres et son  Peep Show Poésie : les vidéos et photos !!!!


Dans le cadre du Festival Paris en toutes lettres, organisé par la Maison de la Poésie de Paris, en partenariat avec le BHV MARAIS , la Rimbaumobile s'est métamorphosée le 15 novembre 2014 en Peep Show Poésie.

 

Voici le teaser.....



 
 

Voici la vidéo complète.....(l'Humanité se reproduit de bouche à oreille)



 


Captation et montage : Sophie Tesson et Paysage Sonore : Michel Bertier

Et les photos secrètes !!!!



Notre lieu de diffusion : le quai de réception du BHV MARAIS (Paris 4), un samedi après-midi entre 16h30 et 19h30



 
L'installation de la Rimbaudmobile (tapis rouge, boule à facettes, néons, veilleuses, etc...) métamorphosée en Peep Show Poésie et son ouvreur :





1h30 d'attente  !!!! pour rentrer à l'intérieur de la Rimbaudmobile, qui a dit que la poésie érotique n'intéressait personne (Poésie is not dead)





La plage arrière de la Rimbaudmobile :




Les Souffleurs Commandos Poétiques commencent leur lecture-performance  :





C'est chaud bouillant à l'intérieur que la Rimbaudmobile s'enflamme  :




Les clients du Peep Show Poésie en ressortent tous émoustillés :


 
Conception et réalisation du « Peep Show Poésie » : Alice Convert, Guillemette de Villenaut, Laetitia Martin et François Massut pour Poésie is not dead
 

lundi 3 novembre 2014




Rimbaudmobile : Peep Show Poésie le 15 Novembre


Dans le cadre du Festival Paris en toute lettres  organisé par la Maison de la Poésie de Paris et en partenariat avec le BHV MARAIS, le collectif Poésie is not dead  et les Souffleurs Commandos Poétiques vous invitent à venir jouïr, en toute intimité, de la poésie d'Eros, dans le cocon de la Rimbaudmobile, métamorphosée pour l'occasion en "Peep Show Poésie".





Rendez-vous le samedi 15 novembre de 16h30-19h30 sur le quai de réception du BHV MARAIS (38 rue de la Verrerie Paris 4ième)
 
 
Entrée libre dans la limite des places disponibles (environ 5 minutes pour chaque performance)
 
 
Solitaires, couples, aventuriers, amoureux, inconnus étourdis bienvenus.
 
 
Mode d’emploi du « Peep Show Poésie »
 
 
1.   Ouvrez la portière de la Rimbaudmobile
 
2.   Installez-vous confortablement sur la banquette arrière
 
3.   Regardez, écoutez et jouissez de ce moment érotique en poésie
 
4. Partagez cette expérience unique et singulière avec vos proches
 
 
Conception et réalisation : collectif Poésie is not dead et les Souffleurs Commandos Poétiques
 
Décor sonore : Michel Bertier
 
Plus d'information concernant le Festival "Paris en toutes Lettres" sur le site de la Maison de la Poésie : http://www.maisondelapoesieparis.com/
 
 








 

 

mercredi 9 juillet 2014






Dans le cadre du Marché de la Poésie de Paris, la Rimbaudmobile a été retrouvée à Bruxelles par nos amis poètes belges, elle est de retour à Paris pour un nouveau roadtrip de poésie-action :

Rimbaudmobile III : l'Epopée Belge

La Vidéo :


La vidéo de la Rimbaudmobile III avec les poètes Laurence VielleVincent Tholomé et Peter Holvoet-Hanssen accompagnés de l'installation sonore de Michel Bertier :




Vidéo d'Anne-Sophie Terrillon et de Christophe Acker


Les Photos :


11h00 : Parvis Eglise Saint Eustache (Rue Rambuteau, devant la statue l'Ecoute d'Henri de Miller)




Le musicien en direct et en différé Michel Bertier en cours d'installation de sa création sonore  :





Quelques derniers petits réglages :



La poète Laurence Vielle commence sa lecture-performance :






Laurence Vielle invite les passants à participer à sa lecture :




Et un petit tour de Rimbaudmobile et de lecture de poésie au mégaphone par Laurence Vielle dans les rues de Paris :






14h30 : Place de Furstenberg (devant le Musée Delacroix)


Le poète Vincent Tholomé lance les hostilités du verbe :




Vincent Tholomé face à un aéropage captivé par sa poésie-action :




La force du poème de Vincent Tholomé sur l'une des plus belles places de Paris  :





16h30 : Mk2 Quai de Seine (Paris XIX)

La Rimbaudmobile sous le soleil exactement du Quai de Seine : 





Le poète Peter Holvoet-Hanssen tel le magicien Houdini commence à hypnotiser les spectacteurs :





Peter Holvoet-Hanssen interpelle directement les passants, en leur chuchotant quelques vers :



Des spectacteurs ébahis par sa lecture-performance en néerlandais et en français :




C'est fini pour cette nouvelle aventure abracadabrantesque. La Rimbaudmobile aura inspiré un dessinateur anonyme de passage Mk2 Quai de Seine (Mille Mercis à lui) :



Conception et coordination : François Massut 

lundi 16 juin 2014




Rimbaudmobile : la voiture d'apparat du Général Instin de retour de la conquête du pays Ugogo


Dans le cadre  du Festival du Général Instin (GI) ce dernier est revenu, du 30 mai au 8 juin 2014, prendre d'assaut la rue Dénoyez et son mur dévolu au street-Art à Belleville (Paris 20ième).  

A cette occasion, le Général Instin est rentré triomphalement en Rimbaudmobile de sa conquête du pays Ugogo.


Quelques Photos  :


Le quartier général de l'armée du Général Instin :






Un message du poète Mathieu Brosseau réalisé par le street artist  SP 38, en hommage au grand Général Instin :





Le Général Instin arrive en Rimbaudmobile du retour de sa conquête du pays Ugogo :








Le Général Instin diffuse ses aventures au pays Ugogo, terre inexplorée :







La Rimbaudmobile est arrivée, rue Dénoyez :







SP 38 restranscrit le discours du généralissime :






Le Général Instin, grand explorateur, repart en Rimbaudmobile pour de nouvelles aventures abracadabrantesques:





Plus d'informations sur le Festival du General Instin et sa Conquête du Pays Ugogo sur :  http://remue.net/ugogo

jeudi 12 juin 2014




Rimbaudmobile : Peep Show Poésie : les photos !!!!


Dans le cadre des Périfolies du Marché de la Poésie de Paris, la Rimbaumobile s'est métamorphosée le 10 juin 2014 en Peep Show Poésie.


Voici les Photos secrètes !!!!  


Le vers de la soirée :





En cours d'installation de la connexion Skype avec notre ami poète Jean-Paul Daoust :






La Rimbaudmobile toute maquillée en Peep Show avec son hôtesse Audrey et son tapis rouge SVP, Mesdames, Messieurs :





Et la lumière rouge fût :





Les clients du Peep Show semblent plus que satisfaits de leur expérience érotico-poétique :





La maréechaussée est émoustillée par notre installation :





Des passants médusés :





Notre merveilleuse hôtesse Audrey :





La poète Laure Cambau en préparation de sa performance :





Le coupe punk de la Rimbaudmobile : Poésie is not dead !!!!!!



Conception et réalisation du « Peep Show Poésie » : Alice Convert, Guillemette de Villenaut, Laetitia Martin et François Massut

jeudi 22 mai 2014



Rimbaudmobile : Peep Show Poésie


Dans le cadre des Périfolies du Marché de la Poésie de Paris, nous vous invitons le mardi 10 juin 2014 à venir découvir en exclusivité mondiale la  Rimbaudmobile métamorphosée en Peep Show Poésie.




Dans une grange à Roche, le collectif Poésie is not dead a retrouvé il y a deux ans la voiture que la famille Rimbaud utilisait pour aller travailler aux champs.

 
Arthur et Vitalie la subtilisaient régulièrement, sous le nez et la barbe de leur mother, pour aller aux bals des villages alentours et pour leurs virées en Belgique et aux Pays-Bas.

Cet hiver, contre toute attente, elle a quitté sa grange ardennaise pour aller se promener en Belgique sur les pas d’Arthur et de Paul.

 
Heureusement, nos cousins poètes belges l’ont retrouvée à Anvers dans le Quartier Rouge. Paul et Arthur souhaitant partir pour Londres, l’ont métamorphosée en « Peep Show Poésie », pour financer leurs escapades et leurs virées dans les bars d’Anvers.

 
Ils vous invitent à venir découvrir, en toute intimité, la poésie érotique d’hier et d’aujourd’hui, via la voix de quelques poètes, invités surprises…

 

Merci de réserver (places limitées) à poesieisnotdead@gmail.com

 
Rendez-vous  à partir de 20h30 Place Saint Sulpice

Conception et réalisation du « Peep Show Poésie » : Alice Convert, Guillemette de Villenaut, Laetitia Martin et François Massut

 

jeudi 24 avril 2014


Rimbaudmobile III : L'Epopée Belge


Dans le cadre du Marché de la Poésie de Paris, nous vous invitons le samedi 14 juin 2014 à venir (re)-découvir les aventures abracadabrantesques de la Rimbaudmobile sur le bitume Parisien.


 
Le samedi 14 juin 2014, les poètes Laurence Vielle, Vincent Tholomé et Peter Holvoet-Hanssen , le créateur sonore en direct et en différé Michel Bertier et les vidéastes Anne-Sophie Terrillon et Chrisotphe Acker utiliseront la Rimbaudmobile comme médium de diffusion de poésie action.

Avec le soutien du Fonds Flamands des Lettres et de Wallonie Bruxelles International.

 
11h00 : Parvis Eglise Saint-Eustache, rue Rambuteau, près de la statue "l'Ecoute" d'Henri de Miller avec Laurence Vielle et Michel Bertier 

14h30 : Place de Furstenberg (près du Musée Delacroix) avec Vincent Tholomé  et Michel Bertier

16h30 : Place Stalingrad avec Peter Holvoet-Hanssen et Michel Bertier


Captation vidéo : Anne-Sophie Terrillon et Christophe Acker

Conception et coordination : François Massut pour le collectif Poésie is not dead et l’association Poètes dans la Ville

 

Qu'est-ce que la Rimbaudmobile ?


 

Dans une grange à Roche, le collectif  Poésie is not dead a retrouvé il y a deux ans la voiture que la famille Rimbaud utilisait pour aller travailler aux champs.
 
 Arthur et Vitalie la subtilisaient régulièrement, sous le nez et la barbe de leur mother, pour aller aux bals des villages alentours et pour leurs virées en Belgique et aux Pays-Bas.
 
Cet hiver, contre toute attente, elle a quitté sa grange ardennaise pour aller se promener en Belgique sur les pas d’Arthur et de Paul.
 
Heureusement, nos cousins poètes belges l’ont retrouvée à Bruxelles au n°1 de la rue des Brasseurs, devant l’ancien hôtel nommé A la Ville de Courtrai où se déroula  le "drame de Bruxelles".


Vous voulez rencontrer la Rimbaudmobile ?



La Rimbaudmobile se déplace chez vous en France et à l'étranger pour tout événement dédié à la poésie (performances, festivals, lectures, etc.), elle s'adapte à toutes les situations, il suffit de la contacter à poesieisnodead@gmail.com

lundi 14 avril 2014








Dans le cadre du Printemps des Poètes, la Rimbaudmobile a quitté ses Ardennes natales pour de nouvelles lectures de poésie-action sur le bitume parisien :

Rimbaudmobile  : Paris XIX

Les Vidéos :


La vidéo de la Rimbaudmobile Paris XIX avec les poètes Ma DeshengPatrice Cazelles accompagné du musicien bricoleur de sons Jac Pochat et du Collectif Détachement International du Muerto Coco:




Images et Montage de Sophie Tesson 


Les Photos :


14h30 : la Rimbaudmobile dans son garage :



Notre devise : Poésie is not dead et ses origines natales : 08 Ardennes ("le pays où l'on n'arrive jamais")




15h00 : Place Armand Carrel (Parvis de la Mairie du XIXième)






Diffusion par notre "petit" mégaphone de l'anthologie Polyphonix (Editions Léo Scheer et Centre Pompidou) et la fameuse malle de Rimbaud que nous avons retrouvée dans la ferme de Roche.















Ma Desheng, une lecture performance engagée sur le parvis de la Mairie de Paris XIX:







Des passants éberlués par la poésie sonore de Ma Desheng


















16h30 : Place des Fêtes (dans la fontaine labyrinthe de Marta Pan)



Le Poète Patrice Cazelles et le musicien-bricoleur de sons improvisateur Jac Pochat



















Au milieu des immeubles de la Place des Fêtes et des brocanteurs du samedi !!!!























Jac Pochat expérimente de nouvelles compositions sonores (qu'est ce que ce truc machin chouette ????) :















Dernier poème sonore scandé comme une prière tam tam par Patrice Cazelles :
















18h00 : Place Stalingrad 



Le Détachement International du Muerto Coco gonflé à bloc :



Et c'est parti pour des lectures zurbaines















Un aéropage stupéfait et attentif par cette lecture performée !!!!

















Un dernier petit tour de poésie, on en reveut !!!!
















Conception et coordination : François Massut pour l'association Poètes dans la Ville et le collectif Poésie is not dead

Printemps des Poètes


Un Article du journaliste JJ sur cette journée Abracadabrantesque

RIMBAUDMOBILE : POESIE IS NOT DEAD

Une CITROEN AMI 8 couleur crème (modèle antédiluvien sorti droit de l'Antiquité automobile moderne, vague souvenir de mon enfance émergé du garage de mes parents à l'âge de mes 3-4 ans ) arrive sur site.

L'immense Place des Fêtes est occupée le temps d'une journée par d'innombrables étalages.

L'auscultation de quelques stands ne laisse augurer que d'une très faible propension aux choses de l'esprit.

En effet, les livres et disques proposés dans ce vide-greniers trahissent plutôt la sous-culture d'hypermarché nourrie par la société du spectacle télévisuel.

Alors pensez-vous, l'irruption d'une performance poético-musicale au sein de cette manifestation à la gloire de la marchandise déclassée présente un caractère détonnant propice à susciter plutôt l'indifférence ( voire le rejet ) qu'un vif intérêt.

Juché sur un simili micro-amphithéâtre toisant un dédale d'eau , le duo Patrice CAZELLES - Jac POCHAT s'est lancé dans l'arène.

Armé de bidons plastiques recouverts d'écritures, le poète déclame des mots dans la jubilation du verbe, glossolalies et allitérations, interpellation des foules.

Son compère musicien équipé d'un saxophone ténor et de petites percussions l'accompagne dans cette tentative de sensibilisation.

Seules quelques personnes se laissent convaincre par cette performance d'une vingtaine de minutes.

On devine ces spectateurs déjà acquis à la cause.

Les passants s'arrêtent un instant, le temps de la surprise, puis repartent aussitôt.

Seul le camelot bateleur de foire cadrerait dans le lieu et pourrait rameuter le chaland.

Le mot désossé, trituré, explosé n'intéresse personne.

Il se perd dans l'espace.

Seule une oreille ouverte guidée par l'esprit primesautier saurait capter ce bonheur.


Mais pourquoi donc planter là une telle incongruité ?

« C'est parce que la foule est une masse inerte, incompréhensive et passive, qu'il faut la frapper de temps en temps, pour qu'on connaisse à ses grognements d'ours où elle est - et où elle en est. Elle est assez inoffensive malgré qu'elle soit le nombre, parce qu'elle combat l'intelligence. »           (Alfred JARRY)


"On ne répond pas au public avec l'intention de lui correspondre, de communier avec lui comme on dit. Au contraire. On lui répond pour ne pas lui correspondre, pour créer en lui cette rupture, cette déchirure, ce retournement contre soi qui pourrait ouvrir en lui la voie de la liberté"
(Alain CUNY)